Lutter contre la fatigue hivernale

Pourquoi sommes-nous plus fatigués en hiver ?

Les jours sont plus courts et la baisse de lumière naturelle se fait vite ressentir. Le manque de luminosité perturbe notre rythme circadien (horloge biologique de 24h) dont la production de sérotonine (bien-être, moral) et de mélatonine (sommeil). Fatigue, manque de motivation, sauts d’humeur et sommeil non réparateur peuvent alors survenir.

Avec les températures plus fraîches et l’humidité, nous avons tendance à rester davantage à l’intérieur, ce qui favorise la prolifération de virus et bactéries (espaces confinés, moins d’aération). L’activité physique est aussi souvent réduite, pourtant elle est bénéfique pour l’organisme (immunité, équilibre émotionnel, vitalité).

Enfin, l’hiver est la saison des repas copieux (fêtes, raclettes, galettes…) plus gras et plus sucrés, moins riches en fruits et légumes (nutriments essentiels). Or une digestion difficile demande beaucoup d’énergie à l’organisme.

Comment combattre la fatigue hivernale ?

Adapter son hygiène de vie

Pour réduire la fatigue il est important de profiter le plus possible de la lumière du jour. Nous conseillons par exemple de sortir régulièrement marcher en plein air et si possible dans la nature. Il existe aussi des lampes de luminothérapie qui produisent une lumière artificielle blanche, dite « à large spectre », qui imite celle du soleil.

Pratiquer une activité physique d’extérieur ou d’intérieur sera également très bénéfique.

Il est recommandé d’aérer son habitation au moins 10 minutes par jour pour assainir l’air, même quand il fait froid !

Un sommeil suffisant (8h par jour environ) et réparateur permet aussi de réduire efficacement son niveau de fatigue. Pour cela, il est conseillé d’éteindre les écrans après 21h, de dormir dans une pièce à maximum 19°C et de se coucher à des heures régulières.

Adapter son alimentation

Quand il fait froid et humide, la médecine traditionnelle chinoise conseille de manger cuit et chaud pour aider l’organisme à se réchauffer et avoir une digestion plus facile. L’hiver est la saison idéale pour les soupes, les plats mijotés, les compotes de fruits, les infusions…

Pour un maximum de vitamines et minéraux, mangez bio et de saison. Nous conseillons en particulier les légumes verts comme les épinards, les choux, les blettes, le cèleri branche ou les poireaux (riches en fibres et antioxydants). Du côté des fruits, les agrumes et kiwis permettent de faire le plein de vitamine C. Les petits poissons gras (sardines, maquereaux, anchois…) sont intéressants car riches en oméga 3, nécessaires au bon fonctionnement du cerveau et du système nerveux. Enfin, les aliments riches en magnésium (récupération musculaire, stress, fatigue) comme le cacao, les oléagineux, les céréales complètes et les légumineuses, sont à privilégier.

N’oubliez pas d’ajouter des herbes aromatiques à vos recettes, en plus d’apporter du goût, elles sont riches en chlorophylle, très efficace pour lutter contre le stress oxydatif. Elles ont toutes des bienfaits indispensables à la saison : le thym est riche en polyphénols antiseptiques, le romarin aide à détoxifier le foie, le persil est source de fer et de vitamine C, la ciboulette favorise la circulation sanguine et est riche en vitamine C.

Les compléments alimentaires

Parfois, l’hygiène de vie et l’alimentation ne sont pas suffisantes et notre organisme a besoin d’un coup de pouce.

La vitamine D (système immunitaire, osseux, musculaire et hormonal) est indispensable car elle est synthétisée en grande partie grâce au soleil qui se fait rare en cette saison. Le magnésium est très indiqué en cas de fatigue et de stress, sous forme Bisglycinate, Citrate ou Malate qui sont les mieux assimilées. La vitamine C est joue un rôle important au niveau immunitaire et énergétique (plus de détail ici). Un multivitamines et minéraux peut également être intéressant en cas de carences suspectées.

Les plantes adaptogènes peuvent aider en cas de stress et surmenage car elles aident l’organisme à mieux s’adapter à différentes situations. Le ginseng est reconnu pour son effet stimulant, très intéressant dans les cas de fatigue physique et intellectuelle ou de convalescence. La rhodiole augmente la résistance au stress et améliore les performances cognitives et physiques. L’ashwagandha a des propriétés stimulantes, relaxante et favorise le sommeil. L’éleuthérocoque aide à lutter contre la fatigue et les difficultés de concentration, et tonifie l’organisme.

L’huile essentielle d’épinette noire est intéressante pour redonner un coup de fouet à l’organisme. Diluée et appliquée en massage sur les surrénales (dans le dos au niveau des reins), elle est tonique et permet de retrouver vitalité et énergie (ne pas utiliser chez les femmes enceintes et enfants de moins de 6 ans).

N’hésitez pas à demander conseils à nos naturopathes

(les compléments alimentaires peuvent avoir parfois des contre-indications)